Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 18:00
Ca avance bien, visiblement les coffres de volets roulants seront posés prochainement.

DSCN4283
Le diaporama
Repost 0
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 10:46
Après contrôle des cotes (quand même 2 cm de dispersion) bof on va pas trop pinailler, ce n'est pas de la mécanique, l'élévation des murs peut maintenant se faire sereinement.
  • On attaque le 9ème rang de briques. Ca monte !
  • Le patron est venu sur le chantier pour tracer les niveaux avec son "laser de la mort".
  • Toutes les questions techniques sont abordées pour ne plus avoir à "démonter" (à la masse), ah zut, il y a deux fenêtres (salle de bain et local technique) qui sont trop basses. Allez, là ce n'est pas du démontage mais un rang de briques supplémentaire à monter.
  Controle.jpg  cuisine.jpg
Repost 0
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 10:18
Après démontage des murs du salon mal positionnés, il a fallu trouver une solution efficace (mécaniquement) pour reconstruire ce mur légérement décalé par rapport à la fondation (parpaing de 20).
  • Le patron proposait de le décaler de 60 mm et de combler la différence par un isolant polyuréthane de 60 au lieu de polystirène de 100. Solution la moins onéreuse pour lui, mais pas sérieuse à mes yeux, car il manquait quand même 4 cm pour la toiture.
  • Moi j'avais imaginé de monter un mur en brique de 27, ce qui aurait fait 17 cm sur la fondation et 10 dans le vide, sachant qu'il y a quand même tous les 60 cm une poutre de plancher perpendiculaire à ce mur, ce qui limiterait quand même l'effet cisaillement.
  • Finalement la solution la plus efficace a été proposée par l'ouvrier maçon (Christian, 55 ans) qui consiste à couler une longrine de 27 cm de large féraillée avec reprise de fers enfoncés dans la dalle de plancher.

C'est cette dernière solution qui a été adoptée et mise en oeuvre immédiatement avant la pluie.

Mur-remonte

Repost 0
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 08:35

Gros problème !

  • Le maçon ne s'y retrouve pas dans la cote extérieure des murs du salon (murs de souténemment de la tour carrée de l'étage).

Horreur !

  • Il a aligné les murs
  • Il n'a pas tenu compte du sens de l'isolant de 100 mm qui est tantôt dans un sens, tantôt de l'autre.
  • Il manque 100 mm, cela ne poura pas correspondre avec la toiture.
  • Il faut démolir et trouver une solution pour faire supporter ce mur avec la fondation qui ne sera plus dans l'axe.
Mur-avant  Sens-placo

 

Repost 0
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 19:39

Après plus de deux mois d'arrêt et une petite relance de notre entrepreneur, c'est reparti, ils sont revenus sur le chantier.
Si le temps se maintient, les murs de la maison vont pouvoir monter et enfin donner du volume à notre projet.. 
Du coup nous descendons une semaine aux vacances de février pour nous rendre compte sur place de l'évolution.

DSCN4261

Repost 0
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 20:01
 


Cliquez sur les photos pour les agrandir

 

Repost 0
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 21:27

Pour la réalisation de la dalle de plancher, pour les poutres, le maçon m'a proposé un "plancher de Limoux" Je connaissais bien la Blanquette de Limoux mais pas le plancher. A la réalisation du devis, il m'a vanté les mérites de cette technique,  n'étant pas du métier, je n'ai rien compris, je lui fais confiance.
Après les arases, l'étanchéité extérieure du vide sanitaire, la pose des drains périphériques, la pulvérisation du produit contre les termites, aujourdh'ui ils ont placé les poutres et les hourdis :

  • Polystyrène pour les pièces à vivre
  • Terre cuite pour la terrasse extérieure.
 
   
Cliquez sur les photos pour les agrandir

 

Le drain périphérique

Repost 0
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 08:47
Comme nous avons choisi d'être notre propre maître d'ouvrage et maitre d'oeuvre, c'est à nous qu'incombe la recherche et le choix des différentes entreprises intervenantes dans la construction de notre maison.
Si pour l'entreprise réalisant le gros oeuvre, nous n'avons pas eu trop de difficultés, il semblerait que pour la recherche d'entreprises pour la fourniture et pose des menuiseries ça ne va pas être simple.
La recherche s'effectue de deux manières :
  • Demande directe à des entreprises proposées par notre maçon ou par des connaissances habitant la région
  • Demande par mail avec envoi d'un dossier complet

Demandes directes

  • Entreprise proposée par notre maçon==> Nous profitons d'être sur place début novembre pour prendre rendez-vous, dépot d'un dossier de plans. Cette entreprise fait partie d'un groupement : "La maison du menuisier"
    Très peu, voire aucun conseil, aucune écoute de nos souhaits, devis présentés complètement incohérents. Le premier il manque les portes d'entrée, le second les dimensions des fenêtres ne sont pas en rapport avec le plan.
  • Entreprises proposées par notre neveu qui est artisan peintre à Laurens. ==> Les demandes de devis partent ce jour par courrier.

Demandes par mail

  • Après recherche dans les pages jaunes d'entreprises disposant d'adresse mail, nous contactons 17 entreprises et joignons un dossier complet permettant de réaliser tout au moins un premier devis estimatif.
  • A ce jour 5 réponses :
    • 3 entreprises (dont Tryba, ah quand même !) ne veulent que travailler exclusivement sur la rénovation et non la construction neuve,
    • 2 entreprises nous ont demandé un rendez vous téléphonique, et .... rien !
    • 12 entreprises n'ont pas répondu.

    Visiblement, ces entreprises préfèrent travailler pour une clientèle dont le montant de la TVA est de 5,5% où ils peuvent faire miroiter un éventuel crédit d'impôt, plutôt qu'avec une clientèle qui payera le prix fort et qui risque de demander une remise. Apparemment ce n'est pas la crise du bâtiment dans l'Hérault.

 

Repost 0
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 22:41

Pendant la semaine de vacances de Toussaint

Après le déluge de pluie qui avait rempli d'eau les fondations, une équipe de trois personnes a profité du retour du beau temps pour monter les agglos du vide sanitaire. 

  • Hauteur 0,80m et coffrage, cimentage des arases. 
  • Etape suivante; les poutres (plancher de Limoux) et coulage de la dalle. Pas de réservation de tuyaux, curieux, il va falloir travailler à quatres pattes sous la dalle pour les passer plus tard.
  • Trop tard pour la prise de terre qui devait être reliée au ferraillage des fondations, pour l'électricien ce n'est pas un problème elle se fera avec la tranchée VRD

 

Repost 0
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 08:14

Aujourd'hui, on se dépêche, après une longue période de temps sec, il est prévu de fortes pluies pour mardi.

  • Initialement il était prévu de faire les tranchées et de ferrailler tranquillement sur la journée, il faut aussi couler maintenant avant la pluie !

 


 
  • 16 h, coup de téléphone ..... "Dites, le poteau au milieu de la terrasse, il n'est pas utile, je peux faire un grand linteau cintré au lieu de deux petits, c'est idiot ce poteau et comme ça, il y aurait un trou en moins et moins de béton....."

  • 16 h 30, avec Photoshop, je simule une vue sans poteau et..... réponse : "Non, on s'en tient au plan, si on enlève un poteau, ça gâche l'ensemble et la fenêtre ne serait plus centrée sous un linteau unique"
    OK, ils mettent en place la fondation, le ferraillage de ce poteau et un m3 de béton. Sur la journée 30 m3 de béton seront coulés. Chapeau les gars, j'espère qu'il y aura le même sérieux et la même efficacité tout au long du chantier.

  • 20 h, mon maçon m'appelle, il est content ça se présente bien, il espère dès demain matin, monter la première rangée de parpaings avant la pluie pour éviter les coulées de boue sur le béton des fondations. Il m'annonce aussi le montant du "petit chèque" à lui faire parvenir (pas si petit que ça). Normal, jusqu'à présent je n'ai encore rien payé. Aïe, ce n'est que le début !!!

    La coulée en vidéo

Repost 0